Le lac de Marcenay plus qu’enlisé…

Pendant 13 ans, j’ai présidé à l’avenir de ce site magnifique. Grâce au syndicat des 15 communes qui possède le lac et ses abords, nous avons sans cesse amélioré cet équipement : mise aux normes de la baignade, aménagement et mise en lumière de la digue et du sentier du tour du lac, convention avec la fédération de pêche et les associations locales, classification trois étoiles du camping avec installation de mobile-homes, construction de l’observatoire des oiseaux, 2ème plantation de la forêt Felissimo, aménagement foncier, études de faisabilité pour un centre d’accueil pédagogique sur les énergies renouvelebles, convention avec la maison du terroir pour son installation aux abords du lac, convention avec le restaurant pour l’animation du site en été, création d’un poste de gardien pour l’entretien du site.

En avril 2008, n’ayant été délégué par aucune des 15 communes adhérentes pour siéger au syndicat, je n’ai pu être renouvelé au poste de président. Parallèlement, suite au renouvellement important des conseils municipaux, de nombreux délégués nouveaux ont été élus.

En principe, le conseiller général est toujours invité aux réunions des syndicats existants sur le territoire de son canton. Dans le canton de Laignes, le sectarisme politique de certains fait que c’est parfois différent. Le nouveau maire de Laignes et en tant que tel,vice-président du syndicat du lac, n’ayant pas supporté d’avoir été battu aux élections cantonales, a opposé pendant un an et demi son véto à ma présence aux réunions du syndicat du lac. Je n’ai donc pas été informé de ce qui s’y passait, et n’ai pu donner aux nouveaux délégués les informations importantes sur les dossiers que j’avais mis en place pour développer le site.

Depuis six mois le Président du syndicat s’est imposé et m’envoie une invitation aux réunions (il est vrai que le premier financeur du syndicat pour ses projets serait le Conseil Général).

J’ai assisté à deux réunions. J’ai été effaré des dégats opérés en si peu de temps…

Pour redonner des moyens financiers au syndicat et lui permettre de mettre en place des projets ambitieux, nous avions décidé de vendre le camping (il était devenu équilibré dans sa gestion, la clientèle était fidèle, il avait pris une belle valeur). Cela avait permis de rembourser tous les emprunts et il restait encore un matelas confortable…

Les deux études de faisabilité du centre pédagogiques étaient terminées et montraient la grande rentabilité du centre (dès la 2ème année, il dégageait des bénéfices et dès la troisième années ces bénéfices couvraient le salaire du gardien du site). Il était temps de lancer les consultations.

J’ai malheureusement découvert que ce projet avait été occulté par le bureau et n’avait jamais été présenté aux nouveaux délégués. (Le vice-président disant qu’il n’était  » pas opportun de reprendre les projets de Noret »!…)

En fait ce projet n’était pas le projet de Noret, c’était aussi le projet de la Ligue de l’Enseignement qui gère en France plus de 150 centres. Celui de Marcenay devant être son fleuron le plus moderne et le plus innovant. Pendant un an, la Ligue m’a demandé où en était le syndicat, car elle était très fortement sollicitée par des élus très dynamiques de Saône-et-Loire qui, ayant entendu parler de l’étude, souhaitaient la réaliser sur leurs terres. J’ai fait patienter la Ligue, lui disant qu’il fallait laisser la nouvelle équipe du syndicat du lac prendre ses marques. Lors de la première réunion où j’ai été invité, j’ai parlé de l’urgence à reprendre cette étude en main.

Huit mois plus tard on n’en a toujours pas parlé. La Ligue m’a sollicité la semaine dernière pour continuer le projet, mais cette fois-ci dans la région du Creuzot, au bord d’un lac à la demande de Philippe Beaumel qui est Maire, mais aussi vice-président du Conseil Régional de Bourgogne chargé de l’Enseignement. Son enthousiasme pour le projet l’avait emporté sur la patience de la Ligue. Celle-ci ne pouvait attendre plus longtemps la réalisation de ce concept  pour l’instant encore unique en Europe!…

La mort dans l’âme j’ai accepté de continuer à piloter ce projet ailleurs que dans mon canton (je ne peux pas le faire seul, j’ai besoin d’élus dynamiques autour de moi…) C’est vrai, ce projet me tient à coeur car il est original, totalement innovant et totalement dans l’actualité. De plus, il est économiquement très rentable,  j’avais d’ailleurs demandé la seconde étude, justement pour mesurer cette rentabilité et monter le dossier financier.

Je ne suis pas allé aux deux dernières réunions du syndicat. Je ne sais pas si je vais y retourner, je vais en parler avec le président… Mais je suis très pessimiste, de nombreux dossiers me semblent très mal traités :

– L’argent en réserve, comme il n’est pas réinvesti, est entrain de diminuer à vitesse grand V…

– La fédération de pêche a dénoncé le contrat qu’elle avait signé avec moi et elle revient maintenant pour en ressigner un, mais à 2 fois moins cher!…(sans avoir accompli la totalité de ses engagements du précédent contrat : nettoyage de la pêcherie, remise des poissons du petit étang dans le lac après la vidange de 2009, entretiens des berges et de la roselière…)

– Aucun poisson n’a été remis dans le lac depuis un an et demi, ce qui a complètement déséquilibré le pH du lac (plus de 10) interdisant la baignade et mettant en danger tout poisson qu’on y déversera désormais (sauf traitement préalable du pH)

– Un procès à longue échéance a été lancé contre l’association « ANE », alors qu’une négociation de proximité avait été entamée.

– L’interdiction de la baignade va mettre en difficulté le camping et ne va pas favoriser la reprise du restaurant.

– Le classement en eaux closes du lac n’a toujours pas été officialisé, c’est pourtant le préalable absolu à la gestion piscicole du plan d’eau.

– La pêche est interdite sur le lac (évidemment, sans poissons dedans!) alors que rien que la vente des cartes rapportait plus à la Fédération que ce qu’elle nous versait, de mon temps, en loyer (son attitude est d’ailleurs incompréhensible, elle perd actuellement beaucoup d’argent. Je la soupçonne de vouloir récupérer le lac à son profit lorsque plus personne ne sera capable de le gérer, pour en faire une affaire juteuse…)

– plus aucun contact n’est entretenu avec les japonais de Felissimo qui ont financé la plantation de la forêt, le chemin d’accès à l’observatoire des oiseaux et qui doivent financer le bassin de décantation pour le dévasage du lac. Si un rapport avec photos n’est pas fait annuellement, ils vont arrêter leurs financements (ils n’ont reçu aucun rapport depuis deux ans…)

– La maison du terroir semble elle-même avoir quelques difficultés, le syndicat sera-t-il à la hauteur pour la soutenir?…

L’ampleur des problèmes qui sont apparus en moins de deux ans me rappelle la gestion actuelle de la commune de Laignes… Incapable de gérer les dossiers, soit on les laisse pourrir en espérant que les affaires s’arrangent avec le temps (c’est rarement le cas…), soit on s’en débarrasse en les refilant à d’autres (la fédération de pêche par exemple…)

Cela ne m’encourage pas à retourner assister à ce désastre… Heureusement, la lecture du journal relatant le compte-rendu de la dernière réunion m’a montré qu’une majorité de délégués tiennent encore à leur site et sont prêts à se battre contre son bradage au profit d’intérêts extérieurs.

Le lac de Marcenay a un potentiel extraordinaire, encore faut-il s’en occuper avec ambition et dynamisme…  

Publicités

~ par jeanpaulnoret sur 5 avril 2010.

7 Réponses to “Le lac de Marcenay plus qu’enlisé…”

  1. Mais depuis il y a eu 2 démissions dont celle du maire de Laignes.
    Il y a vraiment un malaise !!! Qu’en penses-tu ?

    • Le président et le 1er vice-président qui démissionnent parce que la majorité des délégués n’ont pas accepté leur projet de brader le lac à la fédération de pêche, je trouve cela désolant et peu respectueux de la démocratie.
      Un nouveau bureau doit vite se constituer avec des gens dynamiques qui veulent valoriser ce lac qui est une richesse, et non s’en débarrasser…

  2. Nous passions chaque année sur le chemin du sud de la France par cet endroit génial. Pas pour l’hôtel, confortable sans plus, mais pour le cadre et la balade autour du lac …
    C’est vraiment triste et étonnant que de mauvaises décisions puissent, en si peu de temps, démolir un camping, un hôtel et …un lac.

    • Je suis bien de votre avis, et j’en suis consterné.
      Certains élus qui ont longtemps par jalousie, critiqué ce qui se faisait autour du lac on finit par arriver aux affaires. Leur incompétence leur a fait prendre des décisions catastrophiques suivies de leur démission.
      Aujourd’hui, d’autres élus plus lucides mais peu dynamiques gèrent les affaires courantes et tentent au moins de sauvegarder le site. Aucun projet d’envergure n’est repris ni même envisagé…

  3. BONJOUR J AIMERAIS SAVOIR QUEL ES LE REGLEMENT POUR LA PECHE EN 2012 SUR LE LAC DE MARCENAY ? AS T ON LE DROIT DY PECHER ENCORE ? CERTAIN DISE QUE NON ET D AUTRE DISE QUIL Y A PA DE CHANGEMENT ? ET SUR LES DOCUMENTATION FEDERALES DE LA PECHE EN COTE D OR FOURNIES AVEC LA CARTE DE PECHE JE N AI PU TROUVER SES RENSEIGNEMENT ? MERCI DE VOTRE REPONSE CORDIALEMENT

  4. Plus personne n’a la gestion de la pêche au lac de Marcenay.
    celui-ci tombe donc dans le statut général des eaux libres, il suffit donc de posséder un permis fédéral pour y pêcher tout à fait légalement.
    Bonne pêche !
    (elle sera bonne, car malgré le non réempoissennement par la fédération après la grande vidange, les exceptionnelles qualités piscicoles de ce plan d’eau lui ont permis de se réempoissonner naturellement en abondance…)

  5. Toujours rien de neuf depuis ? Pas de reprise ? ni de projet en vue ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :