La stratégie Mélenchon

Je viens de voir Jean-Luc Melenchon à la télé, chez Ruquier.

Il est vraiment excellent !

Lorsqu’il était au PS, j’étais signataire de sa motion, car déjà, je trouvais que son discours était celui qui se rapprochait le plus de mes idées.

Lorsqu’il a quitté le PS pour fonder le Parti de Gauche, je l’ai trouvé audacieux et un peu suicidaire en pensant que son aventure risquait de se terminer comme celle de Jean-Pierre Chevennement, par l’isolement et la division de la gauche (qui a amené aussi le 21 avril…)

J’ai quitté le PS en même temps que lui, car après 26 ans de fidélité, mais avec combien de couleuvres avalées, je ne voyais plus ce que je pouvais apporter à cette mouvance en déconfiture et aux mains d’ambitions plus personnelles que collectives.

J’avais vécu plusieurs menaces d’exclusion (lorsque j’avais été candidat aux régionales derrière Roland Carraz, contre la liste présentée par le PS National, mais aussi quand j’avais été candidat aux législatives avec Michel Neugnot, là aussi contre le candidat Radical imposé par le national…)

Cette fois-ci, c’est moi qui me suis exclus tout seul. Il faut dire qu’aux dernières élections cantonales, je n’ai pas reçu la moindre aide, ni financière, ni logistique du Parti. Seuls, à titre personnel, François Patriat, François Rebsamen et Jean-Claude Robert ont été à mes côtés, lors de cette difficile campagne, où, d’après le Bien Public, la majorité départementale dépendait de ce siège de Laignes…

Je n’ai pour l’instant pas pris la décision d’adhérer à une autre formation.

Suite aux dernières régionales, par contre, je crois que la stratégie de Mélenchon peut avoir une chance de réussir, et peut-être que là, à mon petit niveau, je peux à nouveau être utile. Je suis entrain d’y réfléchir.

En effet, l’objectif final est la victoire de la gauche aux Présidentielles et aux législatives de 2012.

Je pense maintenant, que la stratégie d’union de la gauche de la gauche (le front de gauche) peut être payante, en forçant le PS à rester sur une ligne favorable au peuple et ne plus recommencer les erreurs (fatales) comme la signature du traité de Lisbonne ou le vote pour la constitution giscardienne de l’Europe…

Affaire à suivre…

Publicités

~ par jeanpaulnoret sur 26 avril 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :