Le ski, sport de riches ?

Je suis monté pour la première fois sur des skis lorsque j’étais élève dans mon petit collège de Laignes qui organisait chaque hiver une sortie d’un jour dans le Jura.

Y ayant pris goût, lorsque je suis entré à l’école normale, j’ai encadré les enfants des écoles Dijonnaises tous les mercredis au sein de l’association « les mercredis de neige ».

C’était l’époque où pour augmenter la fréquentation des stations en pleine expansion, on trouvait des hébergements et des locations de matériels à tarifs intéressants. Les remontées mécaniques étaient également abordables.

Depuis, presque chaque année, nous passons une semaine dans les Alpes en hiver pour décompresser un peu du rythme habituel, se retrouver en famille et faire un peu de sport. nous préférons les vacances de Pâques à celles de février, car les jours sont plus longs, il fait moins froid, il y a moins de monde, et les prix sont plus raisonnables…

Les stations se sont équipées de façon très complète : canons à neige, pour avoir de la fraiche, même en fin de saison; sièges et cabines reliant des domaines skiables voisins et agrandissant le choix; supermarchés, magasins, cinémas, piscines, restaurants…

Les prix par contre ont explosé, surtout les remontées mécaniques, et, dans les magasins, il faut souvent multiplier les prix par deux. Il faut craindre que rapidement, ces vacances d’hiver redeviennent un privilège d’une élite aisée. La démocratisation du ski devient un souvenir de plus en plus lointain…

Publicités

~ par jeanpaulnoret sur 1 mai 2010.

2 Réponses to “Le ski, sport de riches ?”

  1. Bonjour,
    Représentant les domaines skiables et les remontées mécaniques au niveau français, je voudrais apporter un éclairage à l’impression que vous évoquez de prix qui « ont explosé, surtout les remontées mécaniques ».
    Nous avons parfaitement conscience que le prix du forfait apparaît cher au client.
    Toutefois, plusieurs éléments doivent être portés à votre information
    1) le ski français est le moins cher: les forfaits suisses, italiens ou autrichiens (notre principal concurrent) sont plus élevés pour un domaine comparable.
    2) fabriquer du ski coûte cher. Vous avez vous-même évoqué les investissements importants que nous réalisons (enneigement de culture, remontées mécaniques performantes, damage). Sachez qu’un télésiège débrayable 6 places coûte 5 millions d’euros, et que le prix des appareils de remontées mécaniques a cru de 50% en 8 ans, soit deux fois plus vite que le prix des forfaits.

    Je reste à votre disposition pour tout complément d’information

    Laurent Reynaud
    Directeur du SNTF – http://www.sntf.org

    • Vous avez parfaitement raison sur la qualité des installations (et donc leur coût). C’est effectivement mieux en France que dans beaucoup d’autres pays.
      Il n’en reste pas moins que pour le skieur de base, c’est devenu un sport cher qui commence à être déserté par une tranche importante de la population qui ne peut plus se payer ce luxe…
      Jean-Paul Noret

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :