Le Pérou après les pluies du siècle

Nous avions prévu de faire un voyage de rêve au Pérou lors des dernières vacances de février.

Deux semaines avant, une brève au journal télévisé nous informe que depuis plus d’un mois des pluies torrentielles se déversent sur ce pays et que des dégats considérables sont à déplorer dans des sites très célèbres comme le MACHU PICCHU ou le lac TITICACA.

Bien sûr, nous nous inquiétons. Renseignements pris quotidiennement sur internet, nous apprenons qu’il y a de nombreux morts ou disparus sur le chemin d’accès au site du MACHU PICCHU, le plus célèbre site inca du monde. De plus la voie ferrée, seul moyen d’accès au pied du site a été emportée par les glissements de terrain.

Des centaines de touristes sont bloqués sur le site. L’état Péruvien met en place un pont aérien d’hélicoptères pour les redescendre.

L’agence de voyage nous contacte pour nous proposer de modifier la deuxième partie de notre voyage (celle qui concerne la région du MACHU PICCHU), elle nous propose de la remplacer par une incursion en Bolivie.

Après réflexion (rapide) et pensant que nous ne retournerons sans doute jamais au Pérou et qu’il est impossible d’aller au Pérou sans voir le MACHU PICCHU, nous refusons cette proposition. On nous propose alors de repousser notre voyage, mais il faut trouver une date où le programme est identique (avec incursion en forêt Amazonienne), où nous sommes libres tous les quatre et où l’accès au MACHU PICCHU est rétabli (il faut quatre mois de travaux pour réparer cette ligne ferrovière la plus haute du monde…)

En tournant cette image du Machu Picchu on a la surprise de découvrir un visage...

En tournant cette image du Machu Picchu, on a la surprise de découvrir un visage...

Une seule période correspond à tous ces critères : du 11 au 25 juillet.

C’est pourquoi j’écris ces lignes dans l’Airbus de Ibéria qui nous emmène à Lima (12 heures de vol, ça m’occupe, 7 heures de décalage horaire avec la France, nous arriverons à une heure du matin à notre montre mais il ne sera là-bas que 18h, nous risquons de nous coucher tôt, d’autant plus que demain matin nous prenons déjà le bus côtier pour le sud du pays…)

Je voudrais bien faire comme pour mon séjour au festival de Cannes, écrire mes impressions au jour le jour, mais je crains de ne pas avoir partout d’accès internet…)

Peu importe, je le écrirai tout de même sur traitement de texte et les publierai dès que possible…

A bientôt pour une belle aventure…

Publicités

~ par jeanpaulnoret sur 12 juillet 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :