Bon anniversaire Marie-Agnès

Pour marquer l’événement, nous avons décidé, mes filles et moi de lui offrir un week-end thalasso dans une ville balnéaire.

Internet offre des tas de possibilités et comme nous souhaitions réserver la surprise pour le week-end de la date anniversaire, c’est le site « last minute.com » qui a répondu exactement à notre demande : Un lieu pas trop loin de chez nous (Plombières les bains, 2 h de voiture), un bel hébergement, des thermes de qualité, un bon rapport qualité-prix, une réponse immédiate…

Comme il fallait bien un chauffeur et un porteur de valise, j’ai eu, moi aussi, l’occasion d’essayer pour la première fois ce type de week-end…

L’arrivée à Plombières a été une surprise. De grands bâtiments second empire, mal entretenus, des jardins pratiquement à l’abandon… on se serait cru dans la Russie de Brejniev !

Le grand hôtel « Prestige impérial » qui nous accueillait faisait partie de ces bâtiments. Heureusement, l’ntérieur, entièrement rénové, nous a largement séduit, d’autant plus que l’accueil a été des plus sympatiques. Le restaurant de l’hôtel, « l’Orangerie » a été de la même qualité, avec une cuisine rafinée et originale.

Mais l’expérience nouvelle était le passage au « Bain Romain ».

Plombières-les-bains, une ville de cure

En effet, depuis l’époque gallo-romaine, Plombières est une ville de cure. Elle possède la source chaude naturelle la plus chaude d’Europe. Les romains ont su canaliser cette richesse qui a été définitivement exploitée au mieux à l’époque de Napoléon III.

Au centre spa-balnéo, il faut passer au vestiaire pour se mettre en maillot de bain (et bonnet) et récupérer serviette et peignoir.

Des eaux minérales bonnes pour la digestion et l'élimination

Nous allons passer par toute une série d’étapes initiatiques étonnantes.

La toute première est ce couloir souterrain qui parcourt une partie de la ville alimenté par les vapeurs des sources (la galerie Romaine). La première fois, c’est une drôle d’impression… plus on avance, plus il fait chaud… on a l’impression de descendre en enfer ! Le souffle devient court.

La galerie romaine chaude

On arrive à la salle des trombes d’eau. Elle porte bien son nom. Habitude prise de la chaleur, on apprécie énormément ces jets d’intensités diverses et d’orientations variées. On peut dans la même salle plonger dans deux bains à bulles creusés à même la roche.

On passe ensuite dans un hammam : l’étuve romaine : 63 °C. Encore un nom bien approprié ! On croit alors retrouver un peu de fraicheur dans la salle des céramiques (chaudes), lourde erreur, l’atmosphère y monte à 66 °C !

Tout ceci est épuisant. Heureusement nous trouvons les salles de repos ou il fait presque froid (30 °C) et où les chaises longues sont très accueillantes…

Une salle de repos romaine...

 

 

 

La piscine, avec de l’eau entre 35 et 40 °C est très agréable. On a même droit toutes les heures à un cours d’aquagym.

 

Tout ça bien sûr, c’est l’initiation. Pour ceux qui restent plus longtemps ou qui suivent une cure, il y a deux autres étages avec des soins individualisés et suivi médical…

 

Expérience à renouveler ? Pourquoi pas… Passée la première surprise, on en redemande, car la sensation de bien-être à la sortie est bien présente.

 

Publicités

~ par jeanpaulnoret sur 12 août 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :