La C.A.P.A. des P.E.G.C.

J’ai siégé la semaine dernière en tant que représentant du syndicat des enseignants UNSA à la Commission Administrative Paritaire Académique des Professeurs d’Enseignement Général des Collèges.

Il s’agit deux ou trois fois par an de décider des mutations, des promotions et des progressions de carrière des PEGC. Ce corps étant en voie d’extinction, ces CAPA ne servent plus à grand chose. Les passages d’échelons sont maintenant automatiques, il n’y a plus de passage au choix ou au grand choix, tout le monde passe à l’ancienneté. Il faut même maintenant en classe exceptionnelle attendre 4 ans pour gravir un échelon (à quoi servent les notes ? à quoi servent les inspections ? où se trouve la politique du mérite si souvent évoquée ?)

A l’ordre du jour de cette CAPA, il n’y avait qu’une seule demande de mutation pour toute l’Académie ! C’est bien la preuve que ce corps est complètement bloqué et qu’aucune perspective de carrière n’est proposée à ces enseignants.

Pourtant depuis plus de 15 ans l’Etat et le Ministère s’étaient engagés à offrir aux PEGC les mêmes perspectives de carrière que les certifiés. Cette promesse n’a jamais été tenue et tous les PEGC qui sont partis à la retraite et ceux qui vont y partir prochainement n’atteindront jamais l’indice terminal qui devait leur offrir des retraites décentes!…

Au nom de mon Syndicat, j’ai fait une déclaration préalable, lors de cette CAPA, à transmettre au Ministère :

« Cette CAPA doit être l’occasion de faire remonter au ministère et aux plus hautes autorités de l’état la situation d’extrême exaspération des personnels de l’éducation nationale et en particulier des PEGC.

Ces personnels se sentent méprisés, brimés, humiliés.

Dans le même temps où ils apprennent que leurs dirigeants seront bénéficiaires de primes et autres gratifications, ils constatent qu’en 2011 leur pouvoir d’achat va encore diminuer considérablement : hausse de l’inflation, hausse des cotisations retraite, non revalorisation du point d’indice…

Au niveau des conditions de travail, l’année 2011 va enregistrer une dégradation sans précédent : 312 élèves de plus mais 186 postes de professeurs en moins. Depuis 2005, l’effectif élèves a baissé de 4,7%, celui des professeurs de 14,7%. On parle d’un réaménagement du rythme de travail, les personnels sont pour, mais chaque fois qu’ils ont participé à des concertations, jamais leur avis pour le bien être des enfants n’a été retenu. Seuls les lobbies des grands groupes organisateurs de vacances ont été entendus pour augmenter encore leurs profits.

La réforme de la retraite va toucher de plein fouet cette profession dont la pénibilité n’est plus reconnue alors que pourtant ce métier est devenu beaucoup plus pénible qu’il y a quelques années. On trouve d’ailleurs de moins en moins de jeunes qui osent s’aventurer dans cette carrière. Ceux qui malgré tout, par passion, se dévouent, sont vite découragés et les nouvelles conditions de démarrage de carrière entraînent de nombreuses démissions dont les statistiques ne sont pas publiées.

La suppression de la CPA (cessation Progressive d’Activité) qui était déjà devenue peu attractive ne va même plus permettre d’aménager les fins de carrière.

La liste serait encore longue, mais elle est bien connue, car les personnels ont l’impression d’être victime d’une entreprise systématique et bien structurée de démolition de l’institution et de privatisation larvée de l’éducation nationale.

L’ambiance dans les salles de professeurs montre une révolte unanime contre une méthode qui met l’avenir des enfants au dernier rang. »

Publicités

~ par jeanpaulnoret sur 7 février 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :