RESPIRATION DANS LE PARC POUR LE FESTIVAL DE CINEMA DE LAIGNES

La deuxième séance de gymnastique pour filmeurs animée par Jean-Louis Le Tacon grâce au retour du soleil a pu se faire de bon matin sur les pelouses du jardin public de la mairie. Les futurs cinéastes ont ainsi appris les gestes permettant sans effort de filmer sans trembler et ont éveillé certains muscles très utiles à l’équilibre et à la maîtrise de soi.DSC_0408Le deuxième séminaire autour de Wang Bing, à la demande générale, s’est aussi organisé au même endroit. Les démonstrations, les leçons de cinéma de Wang bing ont à nouveau subjugué les festivaliers qui ont énormément appris. Grâce à son excellent traducteur, Wang Bing a pu communiquer très gentiment avec chacun.

DSC_0413

Le repas, organisé comme chaque jour, à la salle des fêtes est un autre moment d’échange, où tous ensemble, personnalités invitées, organisateurs et festivaliers se retrouve à égalité devant la fontaine à vin ou au comptoir de service…

DSC_0388

L’après midi était consacrée à l’un des ateliers qui ont fait la renommée du festival de Laignes : les jeunes réalisateurs, comme les plus confirmés viennent avec leur film en construction, les montrent à leurs collègues et en discutent ensuite, écoutant les critiques, les félicitations, les encouragements, les conseils… Un moment essentiel, unique et privilégié. L’occasion de tester en vraie grandeur et en présence d’un public nombreux et très cinéphile, une œuvre en devenir, l’occasion d’avoir des réponses à des questions que tout réalisateur ou tout monteur se pose au moment de finaliser son travail.

DSC_0436

Les premiers à se lancer dans cet exercice parfois périlleux furent cet après-midi Jen Debauche avec sa « trajectoire du cyclope » (titre qui n’est déjà plus le bon), puis Oliver Dekegel avec son « Rond est le monde »…

Le film de soirée, « André Robillard, en chemin », présenté par son réalisateur Henri-François Imbert a fait l’unanimité autour d’un personnage dont la folie confine au génie… Un film qui donne envie de voir la suite (« Robillard en compagnie », film en cours de réalisation), mais cela c’est pour demain !

DSC_0437

Autres rendez-vous très attendus : la projection (gratuite et ouverte à tous) en plein air sur la place de la Mairie, mardi soir à 22h du « Van Gogh » de Piala avec Jacques Dutronc, également mercredi matin, la randonnée pédestre également ouverte à tous en direction du lac de Marcenay pour un pique-nique sur la plage, et aussi, jeudi soir au cinéma Sélect de Châtillon-sur-Seine, la projection en 3D (séance gratuite et ouverte à tous) du très beau film de Werner Herzog « La grotte des rêves perdus », un film totalement d’actualité, puisque la grotte Chauvet, sujet principal de ce film, vient d’être classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Publicités

~ par jeanpaulnoret sur 1 juillet 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :