RENCONTRES 1-10/2016 : LE PROGRAMME SE PRECISE

Voici la grille définitive de nos rencontres 2016 qui seront encore une fois exceptionnelles.

Régulièrement, Patrick LEBOUTTE me donnera des précisions sur les contenus des ateliers, sur les nouvelles personnalités invitées et sur les sujets abordés. Aussitôt je les publierai dans de nouveaux articles sur ce blog.

Rendez-vous donc régulièrement dans ces pages, les surprises vont s’y accumuler !

Vendredi 1er juillet :

21h au VOX : Film d’ouverture :

Projection exceptionnelle du film « P’tit Quinquin » (parties 1 et 2) de Bruno DUMONT (France)

ptitquinquin      Tous publics

      De Bruno Dumont, Bruno Dumont

      Avec Alane Delhaye, Lucy Caron, Bernard Pruvost plus

      Genres Drame, Judiciaire, Comédie

      Nationalité Français

      Durée : 2 fois 52 mn

Synopsis : Une enquête policière extravagante, improbable et burlesque autour d’étranges crimes aux abords d’un village côtier du Boulonnais en proie au mal, et d’une bande de jeunes crapules menée par P’tit Quinquin et Eve, son amoureuse, par le réalisateur de « Ma loute ».

Samedi 2 juillet :

  • Dès 10h30 au Vox : ouverture de l’atelier théâtre et cinématographie de Jean-Louis Le Tacon avec le Club Vidéo de l’ASCLE de Laignes et les cinéastes amateurs locaux (journée complète) :

Atelier des filmeurs : LA FORGE DES OUTILS

A Laignes tout au long des rencontres, on filme.

Le matin, après le rituel de la gymnastique des filmeurs, ceux qui le souhaitent se retrouvent pour réfléchir sur l’action de filmer, sur le choix des l’outils de filmage et surtout passent à l’acte.

Patrick leboutte va répétant : la caméra capte ce qu’elle provoque.

Je propose de travailler sur cette forte proposition. la caméra comme déclencheur d’actions, d’événements filmiques.

L’action de filmer n’est pas anodine : avoir sous la main un appareil, le plus simple appareil, avoir une idée, une envie de filmer, et DECLENCHER.

Voilà, déclencher des paroles, des gestes, des actions. Déclencher pour filmer un moment de lumière, des perspectives du relief, les humeurs du climat. Déclencher pour mettre en scène des gens ordinaires. Déclencher pour faire basculer des humains dans le jeu de l’expression. Ce n’est pas rien : les images en mouvement sont inscrites pour la suite des jours.

Voilà, je vous propose de converser sur cet acte qui est aujourd’hui devenu facile grâce aux équipements miniaturisés et peu onéreux. Grande facilité, certes, au niveau de l’outil mais complexe et périlleux au niveau de la démarche, de l’engagement. Cependant très plaisant car tout filmeur est animé par un désir de cinéma.

Je propose, comme exemple de réalisation avec un contenu solide, de visionner « le rôdeur » :

Un film de Jean-Louis Le Tacon (France, 23′, 1993)

LE RODEUR : 

Au départ la film devait s’appeler VIVRE, car il s’agissait d’un programme  d’actes cinématographiques à vivre  proposé par Jean-Louis Le Tacon à Toï Curty, jeune peintre atteinte du sida. Le filmage des créations picturales numériques  avec Eve Ramboze (l’infographiste de Peter Greenaway), d’un voyage dans le désert égyptien, d’une escapade à l’Ile-Dieu, mais aussi des heures interminables dans sa chambre et dans les salles de soin de l’hôpital constituent la trame du film. Le monologue de Toï tente d’élucider sa lutte pour vivre encore et encore. (Auteur: Toï Curty, Réalisation : Jean-Louis Le Tacon. Peinture, texte, palette graphique : Toï Curty avec la collaboration d’Eve Ramboze . Son: J.CH. Desnoux. Production: LES FILMS DU GRAIN DE SABLE, Coproduction: CENTRE INTERNATIONAL DE CRÉATION VIDÉO DE MONTBÉLIARD-BELFORT Prix du festival du film psychiatrique d’Auxerre en 1995).

LE TACON_Le rodeur

Nous échangerons sur nos pratiques respectives (Que filmer, donc ? Comment filmer, donc ?). Nous échangerons sur le choix des outils suivant les circonstances (smartphone, caméra digne de ce nom, GoPro …) . Et surtout nous nous lancerons dans l’expérimentation.

Aussi nous déterminerons ensemble les contours des situations fertiles pour créer des films pendant les six jours des rencontres.

Peut-être définiront nous des contraintes :

– un plan séquence par jour,

– les jours pairs le filmeur est seul dans le plan et soliloque,

– les jours impairs le filmeur rencontre quelqu’un et dialogue.

– un autre jour, le filmeur incite des participants aux rencontres à jouer, à improviser devant la caméra .

– …

Peut-être annoncerons nous des thèmes :

– éloge de l’idiotie !

– que sais-je ?

Au bout de l’expérience, il en résultera un film fait de l’articulation de toutes les cellules filmiques.

Ce film sera présenté et donc écorché, perturbé lors de la séance- performance de cinéma du dimanche 10 juillet.

Donc, ceux et celles qui souhaitent se lancer dans l’expérience n’oubliez pas de venir équipés légèrement. Apportez vos caméras mini, vos smartphones, vos appareils photos qui filment en vidéo et aussi vos ordinateurs portables pour le montage.

A très bientôt sur nos lignes !

Jean-Louis Le Tacon

  • 20h30 Concert musique classique Beethoven à l’église de Laignes par l’atelier de Patricia LEBLANC

    concert Beethoven

Dimanche 3 juillet :

Participation aux manifestations locales :

  • Vide-grenier de l’ASCLE, place de la mairie de Laignes de 8h à 19h

  • Fête de la nature à Griselles au bord de la Laigne de 10h à 18h

  • Fête du lac à Marcenay, camping « les grèbes » de 11h à 17h

VIDE GRENIER 20162016 07 03

21h au VOX : Projection exceptionnelle du film « P’tit Quinquin » (parties 3 et 4) de Bruno DUMONT (France)

ptitquinquin2

Tous publics

De Bruno Dumont, Bruno Dumont

Avec Alane Delhaye, Lucy Caron, Bernard Pruvost plus

Genres Drame, Judiciaire, Comédie

Nationalité Français

Durée : 2 fois 52 mn

Synopsis : La suite de l’enquête policière extravagante, improbable et burlesque autour d’étranges crimes aux abords d’un village côtier du Boulonnais en proie au mal, et d’une bande de jeunes crapules menée par P’tit Quinquin et Eve, son amoureuse, par le réalisateur de « Ma loute »

Lundi 4 juillet :

9h30 au VOX : ouverture de l’atelier scolaire avec les élèves du collège de Laignes dirigé par Jean-Louis Le Tacon réalisateur avec projection de ses films avec appui des animateurs du festival et des membres du club vidéo :

Les jeunes gens seront mis sur la voie de filmer au départ avec leurs doigts (gym de filmeur), de découvrir un bout de film qui illustre la méthode (« Charcuterie chez Emmanuelle » qui vient juste d’être terminé)

Charcuterie chez Emmanuelle :

Après avoir tué le cochon, Emmanuelle et tous les membres de la tribu de Vrassac (Lieu-dit dans le Vienne) ont 105 Kilogrammes de viande sur les bras. Un savoir faire leur permet de s’attaquer à cette masse de bidoche, de la découper méticuleusement, et d’affecter les morceaux à des préparations charcutières diverses qui puissent être conservées. Cet art de la découpe et de la cuisine se transmet aux enfants et petits enfants dans un joyeux désordre.

tuerie chez Pauline

Il s’agira toujours d’insister sur le fait que filmer c’est provoquer une rencontre de personnes autour d’un événement, l’une des personnes étant équipée d’une caméra.

A partir de là, je pourrai proposer de tourner des plans séquences (un plan par participant) qui pourront être projeté dans la salle.

En fin de matinée, je pourrai leur montrer « VOILA « … et en surprise à un moment de la journée : WATERPROOF.

  • 2013 : LE FILM S’APPELLE « VOILÀ … », chronique de la construction d’un poulailler sur pilotis et de la vie de la basse-cour du printemps 2011 à l’hiver 2012. Le filmeur prend comme outil, un vulgaire iPod-touch. Serait-ce la caméra-stylo qu’Alexandre Astruc attendait de tous ses vœux ? Oui si le filmeur entreprend d’écrire avec cet appareil son rapport au monde, d’y élucider  sa présence. Et justement, ici l’auteur tente d’élaborer son rapport à un lieu, un territoire qu’il occupe avec poules, chèvres, femme et enfants. Le filmeur laisse les saisons, les événements tracer le récit . »Voilà … »  Il ose  retourner la caméra vers lui : « il faut tirer vers soi, c’est irréversible »!  Il ose commenter en filmant, improvisation verbale et visuelle !  Durée 23 minutes . Format 16 /9. Filmeur, monteur, mixeur Jean-Louis Le Tacon . © JLLT 2012 . Sélectionné à l’École sauvage de cinéma de Laignes  (initiateur: Patrick Leboutte), au festival  de Doc en Courts de Lyon 2012, à la table ronde Cinéma et autobiographie organisée par l’APA à l’Ecole Normale Supérieure de Paris en mars 2013.

voilà1

  • 1986 : WATERPROOF. Au départ Daniel Larrieu, chorégraphe, fait appel au vidéaste Jean-Louis Le Tacon pour mettre en scène vidéo des séquences subaquatiques de son ballet éponyme Waterproof qui allait être représenté dans des piscines. Première chorégraphie sub-aquatique jamais réalisée, vidéo projetée sur un écran géant lors des spectacles « vivant ». Mi-dieux, mi-hommes, les danseurs évoluent sous l’eau tels des créatures mythologiques dont l’apesanteur et l’ondulation des formes  font toute la grâce du mouvement ». Une vidéo de 23 minutes en a été la résultante très captivante. Des effets vidéo très doux accompagnent les effets aquatiques de miroir, de déformations, de diffractions comme si ces effets optiques d’une surface liquide avaient devancés les effets électroniques.  Cette relecture du spectacle de Larrieu ne plait pas à tout le monde.   Oui, le cinéma crée un nouvel espace, à deux dimensions, coloré, mouvant, cadré, éclairé,  dans une durée et un rythme donnés. Ce n’est plus le spectacle vivant c’est une nouvelle création au combien fascinante. Chorégraphie : Daniel Larrieu. Images sub-aquatiques  : Henri Alliet. Images de surface : jean-Louis Le Tacon. Lumière : Françoise Michel. Partition sonore : Jean-Jaques Palix. Montage : Jean-Louis Le Tacon, Luc Riolon, Philippe Chevalier. Production : Arcanal, 2ème Bureau, Astracan, Vidéogram, Ex-Nihilo. Réalisation : Jean-Louis Le Tacon.

Prix TUCANO 86 de Rio de Janeiro pour la meilleure vidéo expérimentale.

Prix de  vidéo d’art sur l’eau au « Projetto del Mare » d’Ostie 87.

Palme d’or au festival mondial sub-aquatique d’Antibes 87.

Diffusion par une vingtaine de télévision dans le monde entier.

waterproof1

12h30 : repas chaud au collège (sur réservation)

14h30 : suite des ateliers pédagogiques de Jean-Louis Le Tacon avec exercices de prise de vue, tournage, montage

21h au VOX : Projection en avant-première du film « Rester vertical » de Alain GUIRAUDIE (France)  (Film présenté en compétition lors du dernier festival de Cannes, avec Raphaël Thiéry de Sainte Colombe sur Seine).

rester verticalTous publics             Genre drame

    Origine France         Durée : 1h 40min

     Réalisateur : Alain Guiraudie

     Interprètes : Damien Bonnard, India Hair, Raphael Thiéry, Christian Bouillette, Basile Meilleurat

    Synopsis : Léo est à la recherche du loup sur un grand causse de Lozère lorsqu’il rencontre une bergère, Marie. Quelques mois plus tard, ils ont un enfant. En proie au baby blues, et sans aucune confiance en Léo qui s’en va et puis revient sans prévenir, elle les abandonne tous les deux.

Mardi 5 juillet :

9h15 : Cinéma VOX : Journée professionnelle de prévisionnement à destination des exploitants de Bourgogne-Franche-Comté, accueil, café.

9h45 : « La Mort de Louis XIV » de Albert Serra

Date de sortie 2 novembre 2016 (1h 45min)

11h30 : rencontre avec l’animateur des rencontres, le professeur Patrick Leboutte (INSAS) et avec Olivier Bitoun (Ciné-phare) « La salle de cinéma aujourd’hui »

conférence, débat.

12h30 : repas chaud au collège (sur réservation)

14H : reprise des Journée professionnelle de prévisionnement à destination des exploitants de Bourgogne-Franche-Comté

14h15 :  « Paterson » de Jim Jarmuch (USA)

15h30  « Tourisme international » de Marie Voignier

Date de sortie 7 septembre 2016

Durée : 0h 48min Genre Documentaire

Parallèlement :

dès 14h : accueil des étudiants festivaliers au restaurant place de la Mairie, installation dans les hébergements

18h30 : accueil apéritif par la municipalité de Laignes, salle du restaurant, place de la Mairie

19h30 : repas chaud salle des fêtes au bord de la rivière (sur réservation)

21h au VOX : Ouverture officielle par l’animateur des Rencontres, le professeur Patrick LEBOUTTE : Projection en avant-première française du film « Ta’ang » de WANG BING

Ta angFilm inédit (date de sortie non encore déterminée)

Durée : 2h23

On se rappelle que Wang Bing était venu à Laignes en 2014, avec en cadeau son dernier film « A la folie » un an avant sa sortie.

Cette année, il nous fait à nouveau ce même cadeau en nous envoyant la première copie de son nouveau film qui n’a encore été présenté nulle part ! Heureux et privilégiés, les participants aux 5èmes rencontres de Laignes !

Mercredi 6 juillet :

  • 8h45 Petit déjeuner offert

  • 9h30 présentation des rencontres par Patrick Leboutte et Jean-Louis Le Tacon : gymnastique des filmeurs et présentation par Jean-Louis Le Tacon de ses ateliers du matin et de la préparation de la performance de dimanche matin :

    Filmer, c’est toujours, aller y voir !

Cela implique de bouger, de couper avec ses routines,  de se confronter au monde en ébullition, d’oser la rencontre de l’autre qui déstabilise !

La rencontre peut être exaltante et parfois écrasante; un tournage est toujours risqué, c’est pourquoi l’on s’y engage.

L’outil d’écriture c’est la caméra articulé au corps du filmeur. Je suis pour un cinéma d’arpenteur, de marcheur dans les espaces géographiques  et mentaux.

Le cinéma est un dispositif d’énonciation qui met en jeu le corps du filmeur, sa force musculaire, sa puissance émotionnelle, son intelligence des situations où il se meut, sa virtuosité dans l’usage de l’instrument CAMÉRA.

Aussi, le filmeur s’entraine comme un athlète, car sa performance dépendra  des gammes physiques qu’il aura pratiquées.

La gymnastique d’opérateur matinée de Taï Chi est un rituel qui anticipe les moments intenses du filmage. Elle rend le corps apte à la performance musculaire, précis dans ses mouvements suivant  les points cardinaux, inventif dans les trajectoires circulaires, spiralées. Elle permet d’accéder au tempo d’une prise de vue qui est proche du phrasé des  Jazz-men : le swing.

10h30 : La forge des outils (d’abord sortir). Initiation à la gymnastique pour filmeurs avec outillage léger ou légumes de saison. Maître de ballet : Jean-Louis Le Tacon. Séance en plein air (si le temps le permet).

  • 11h30 :  « Rééchanter la salle », préparation d’une performance de théâtre cinématographique osée par Jean-Louis Le Tacon.

  • Installation permanente de mercredi à samedi salle du foyer 1er étage pour la projection du film « Habité-habitant » (10h) d’Isabelle Blatrix en sa présence.
  • 13h : repas chaud salle des fêtes (sur réservation)
  • 14h30 : « Enfances de cinéma » 1 : intervention de Patrick Taliercio (cinéaste en éducation populaire)

    DSC_0038

  • 16h : « Enfances de cinéma » 2 : Projections de « 15.05.1960 » (9min), « Formidable » (5min) et « Oh qu’elle est belle » (1min30), trois films d’Amélie Berrodier, suivis d’une rencontre avec la réalisatriceAmelieBerrodier

  • 17h15 : « Dans son plus simple appareil » : projection de « Juste avant la guerre », un film d’Yvan Petit (France, 2015, 55′), suivie d’une rencontre avec le réalisateur et Maud Martin, productrice.

 

DSC_0480

  • 19h30 : repas chaud salle des fêtes (sur réservation)
  • 21h : FORMES DE LUTTE ET LUTTE DES FORMES 1 : LE CINÉMA DU FRONT POPULAIRE.

    projection du film « la vie est à nous » un film collectif réalisé sous la direction de Jean Renoir(ouverte à la population)

Vla vie est à nousVersion restaurée (ressortie en 2016) Durée : 1h06

Après un bref prologue, où l’on voit un instituteur énumérer à des écoliers médusés toutes les richesses de la France, le récit se déploie en trois épisodes :

– Dans une usine, un vieil ouvrier, condamné par le « chrono », est menacé de licenciement quand ses camarades se mobilisent et font grève jusqu’à obtenir son maintien.

– À la campagne, une famille de fermiers, ruinée, voit ses biens saisis et sur le point d’être dispersés aux enchères, quand un neveu aidé de quelques amis perturbe le déroulement de la vente et la détourne au profit de la famille elle-même.

– Un jeune ingénieur fraîchement diplômé s’use jour après jour à chercher du travail sans succès.

La vie appartient à ceux qui luttent et s’unissent et le film se termine en apothéose, avec chants et défilés.

Précédée de la projection du court-métrage « Grèves d’occupation » (1936)

grevedoccupation

Version restaurée (ressortie en 2016) Durée : 13mn

Les Films Populaires présentent Grèves d’occupations. Ce simple reportage, dû à l’initiative de l’Union des Syndicats Ouvriers de la Région Parisienne avec l’aide des techniciens de la Société « La Marseillaise » a cherché à représenter les importants mouvements grévistes de juin 1936 dans la Région Parisienne…

Jeudi 7 juillet :

  • 8h45 Petit déjeuner offert
  • 9h30 la Forge des outils (gymnastique pour filmeurs, séance animée par Jean-Louis Le Tacon)

  • à partir de 9h30 accueil des auteurs et scénaristes de Bourgogne-Franche-Comté pour leurs 2es rencontres régionales

  • 10h15 à 12h30 : atelier de réalisation (Jean-Louis Le Tacon)

  • 10h30 à 12h30  au Vox : Formes de lutte et lutte des formes 2, séance animée par Patrick Leboutte et Jean-Denis Bonan.
    > – Introduction par Patrick Leboutte
    > – Projection de « Nouvelle Société » (1969-1970), 3 films du groupe Medvedkine de Besançon.
    > – Dialogue avec Henri Traforetti (ouvrier, caméraman du groupe, artiste-peintre)

    >  –  Intervention de Bernard Friot, économiste et sociologue
    > – Projection de « Des hommes véritables », un film de Dominique Maugars (France, 2013, 53′)

    DominiqueMaugars

  • 13h : repas chaud salle des fêtes (sur réservation)
  • 14h30 FORMES DE LUTTE ET LUTTE DES FORMES 3.
    > – Dialogue avec Dominique Maugars (cheminot, cinéaste), en présence d’Yvan Petit, monteur du film.

    > – « Qu’est-ce qu’une forme politique au cinéma? », intervention de Jean-Louis Comolli

    Jean-Louis Comolli

  • 19h30 : repas chaud salle des fêtes (sur réservation)
  • 21h : projection du film « Orlando Ferito » présenté par son réalisateur Vincent Dieutre invité par Patrick Leboutte (ouverte à la population)

Dans la remise d’un petit théâtre de Palerme, les Pupi (les fameuses marionnettes siciliennes) se lamentent sur leur sort alors que le réalisateur débarque pour la première fois en Sicile.

Même si Pasolini annonçait en 1975 la Disparition des Lucioles, le triomphe du Château des Mensonges berlusconien et la fin politique du monde, de nouvelles rencontres et la lecture d’un petit essai de Georges Didi-Huberman vont venir questionner le pessimisme désabusé du cinéaste. Son récit intime se colore peu à peu d’espoir et de révolte, sous le signe d’Orlando, le prince blessé des Pupi, et des lucioles. Dans son regard documentaire et lucide sur la Sicile d’aujourd’hui, les clichés se rebellent : derrière la théâtralité des Pupi, la déréliction politique, l’homosexualité honteuse et l’omniprésent culte de la mort, finissent par se dessiner des poches fragiles de résistance. « Et d’abord, les lucioles ont-elles disparu ? Ont-elles TOUTES disparu ? »

Vendredi 8 juillet :

  • 8h45 Petit déjeuner offert
  • 9h30 la Forge des outils (gymnastique pour filmeurs, séance animée par Jean-Louis Le Tacon)
  • 10h15 à 12h30 : atelier de réalisation (Jean-Louis Le Tacon)
  • 10h30 à 12h30 DE L’INTIME AU POLITIQUE 1

Rencontre avec les auteurs et scénaristes de Bourgogne
> 10h30 : Projection de « Fragments d’une histoire », un film de Jean-Louis Comolli (France, 2014, 55′)
> 11h30 : Dialogue avec Jean-Louis Comolli

  • 13h : repas chaud salle des fêtes (sur réservation)
  • 14h30 : > – Projection de « Un simple exemple », un film du collectif Cinélutte (France, 1976, 45′)
    > – Dialogue avec Jean-Denis Bonan (cinéaste, cofondateur du collectif, artiste-peintre)
  • 16h15 Rencontre avec Christian Blanchet, cinéaste franc-tireur, mais entêté.

    Projection de « Après l’invitation » (France, 1999, 1h20) et d’un film en cours de travail.

    Christian Blanchet

  • 19h30 : repas chaud salle des fêtes (sur réservation)

  • 21h : projection en avant première en sa présence de la copie de travail du prochain film de Denis GHEERBRANDT  (ouverte à la population)

    DSC_0045

Samedi 9 juillet :

    • 9h Petit déjeuner offert
      • 9h30 la Forge des outils (gymnastique pour filmeurs, séance animée par Jean-Louis Le Tacon)
      • 10h15 à 12h30 : atelier de réalisation (Jean-Louis Le Tacon)

      • 10h15 : atelier de travail avec Alice Diop et projection de son film : « la Permanence », (France, 2016, 96′), présenté par Denis Gheerbrant en présence de la réalisatrice. Primé au festival du cinéma du réel

        DSC_0013


        • 13h : repas chaud salle des fêtes (sur réservation)
        • 14h30 De l’intime au politique 2 : Alice Diop et Vincent Dieutre.
          > – Projection de « Vers la tendresse » (France, 2016). 0h39 Prix du public au festival du film de femmes de Créteil.

          AliceDiopVerslatendresse

          « Au cours d’un atelier sur le thème de l’amour, j’ai rencontré quatre jeunes hommes tous originaires de Seine Saint-Denis. J’ai enregistré nos conversations. J’ai eu envie de faire de ces voix un film. »

          > – Dialogue Alice Diop avec la salle et les invités

  • Projection de « Jaurès », un film de Vincent Dieutre (France, 2012, 1h28)
    > – Dialogue avec Vincent Dieutre à propos de son film « Orlando Ferito » et de « Jaurès »

    Jaures

  • 18h : Salle des associations : Concert festival Opérette par l’atelier de Patricia LEBLANC

festival operette

ou

  • 18h30 dans la salle des fêtes de Gigny :

Une rencontre avec Jean-Dominique BRIERRE, journaliste et écrivain,

 à l’occasion de la parution de son livre : « Bob DYLAN, poête de sa vie » . 

dont il dédicacera les exemplaires apportés par la librairie « A fleur de mots » de Montbard.

Entrée libre.

 

  • 20h : repas chaud salle des fêtes (sur réservation)

20h30 : séance au Sélect de Châtillon sur Seine : projection d’un film en avant-première : VICTORIA (film d’ouverture de la Semaine de la critique au dernier festival de Cannes) en présence d’un responsable de la distribution.

VICTORIA

Date de sortie 14 septembre 2016 (1h 37min)

De Justine Triet

Victoria Spick, avocate pénaliste en plein néant sentimental, débarque à un mariage où elle y retrouve son ami Vincent et Sam, un ex-dealer qu’elle a sorti d’affaire. Le lendemain, Vincent est accusé de tentative de meurtre par sa compagne. Seul témoin de la scène, le chien de la victime.
Victoria accepte à contrecœur de défendre Vincent tandis qu’elle embauche Sam comme jeune homme au pair. Le début d’une série de cataclysmes pour Victoria.

  • 21h30 : De l’intime au politique 4 : projection du film « La noire de »  (ouverte à la population)

    En présence de l’actrice principale : Thérèse M’Bissine Diop

la noire de1966, version restaurée, nominé au Festival de Cannes 2015 (Cannes Classics)

Date de sortie inconnue (1h 05min)

De Ousmane Sembene

Avec Momar Nar Sene, Ibrahima Boy, Bernard Delbard

Genre Drame

Nationalité Sénégalais

Une jeune bonne sénégalaise suit ses patrons français retournant dans leur pays, à Antibes. Le plaisir de la découverte de ce nouveau monde se transforme vite en déconvenue profonde. Isolement, mépris des patrons, racisme ambiant, tâches ménagères incessantes… la poussent au suicide.

Dimanche 10 juillet :

  • 9h Petit déjeuner offert

  • 9h30 : la Forge des outils (gymnastique pour filmeurs, séance animée par Jean-Louis Le Tacon)

    JLLetacon004RinaShermana copie

  • 10h30 : atelier de réalisation (Jean-Louis Le Tacon

 

  • 10h30 : « films en chantier » : atelier de travail après la projection d’une version non définitive de « Qui es-tu Octobre« , un film tourné au Burkina Faso par Julie Jaroszweski et Pauline Fonsny, en présence des réalisatrices.

 

  • 13h : barbecue place de la mairie et salle des fêtes (sur réservation)
  • 14h15 : projection de « Destination départ », un film collectif sous la direction de Philippe Delgleize (Belgique, 2015, 23′)
  • 14h45 : « écritures de l’intime » : projection de « Kustavi », un roman documentaire de François Hien (France, 2016) suivie d’une rencontre avec le réalisateur.

    DSC_0026

  • 17h CLÔTURE : SEANCE DE CINEMA EN EXPANSION SEANCE/PERFORMANCE DE CINEMA ouverte à tous
  • La Séance de cinéma en expansion ou Action théâtrale et Filmique est une performance qui brise le cadre routinier de la séance de cinéma . Elle suscite un spectacle inédit, au déroulement improbable truffé d’impromptus, d’actions surprenantes , d’incidents déconcertants dont les spectateurs eux-mêmes sont les protagonistes. La séance de cinéma glisse vers le happening : le lieu, les gens, les machines, les objets, le temps deviennent acteurs d’une pièce improbable. Il s’agit de réinventer la séance de cinéma, de mettre un peu de lumière dans les salles obscures.

  • 19h30 : Repas chaud salle des fêtes (sur réservation)
  • 20h30 Projection sur le grand écran du cinéma Vox de la finale de l’Euro de football (France-Belgique… pronostic de Patrick Leboutte…commentée en direct par l’ensemble des participants survivants) et précédée de l’une ou l’autre gâterie cinématographique (pour ceux que désespère le foot), à moins qu’en réaction au Brexit, les rescapés des rencontres, comme Truffaut et Godard en 1968, ne prennent d’assaut la salle VOX et déclarent le boycot de l’Euro…

Publicités

~ par jeanpaulnoret sur 12 juin 2016.

2 Réponses to “RENCONTRES 1-10/2016 : LE PROGRAMME SE PRECISE”

  1. […] Page dédiée aux rencontres sur le blog de Jean-Paul Noret : https://jeanpaulnoret.wordpress.com/2016/06/12/rencontres-1-102016-le-programme-se-precise/ […]

  2. N’hésitez pas à venir faire un tour sur http://odnek.fr/ ! Analyse SEO 100 GRATUITE et SANS INSCRIPTION pour améliorer la position de votre site vous même 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :